J’achète moins de viande, mais de meilleure qualité
Je protège les sols grâce au paillage  et au compost
Je mange bio, local et de saison

Je mange bio, local et de saison

30%d’espèces en plus sur les parcelles biologiques

Lorsque vous consommez bio, local et de saison, c’est tout un cercle vertueux qui se met en place. L’agriculture biologique préserve l’eau et les sols en n’y versant ni engrais, ni pesticides de synthèse. La diversité des cultures, la préservation des prairies, des haies et des talus ajoutées aux jachères permettent d’abriter près de 30% d’espèces supplémentaires par rapport à des parcelles en agriculture industrielle : des fleurs sauvages, des oiseaux, des vers de terres, des insectes pollinisateurs, des araignées mais aussi des champignons et bactéries du sol. Et toute cette biodiversité rend la terre encore plus fertile.

 

Par ailleurs, ces exploitations agricoles choisissent souvent de cultiver des variétés de fruits et légumes disparus menacés de disparition l’élevage de races locales ce qui encourage encore davantage la biodiversité. Privilégiez les circuits courts, ils sont un frein au réchauffement climatique puisqu’ils requièrent moins de transport et génèrent donc moins de gaz à effet de serre. Enfin, en respectant la saisonnalité, on évite également de faire voyager des marchandises à travers le monde. En consommant des produits non traités, vous évitez d’absorber des produits chimiques dont les effets sur la santé humaine n’ont pas été suffisamment étudiés sur le long terme. Certains de ces produits ont par ailleurs des effets néfastes reconnus (cancers, perturbateurs endocriniens).

 

Et oui, la biodiversité profite de l’effet papillon !

 

 

Sur terre ou en mer,  je ne dérange pas les animaux
J’encourage mes élus à créer  une trame verte et bleue

 

À la maison, en vacances, en famille, toutes les occasions sont bonnes pour agir en faveur de la biodiversité. Découvrez comment adopter les bons gestes

Voir plus de gestes