Lors de mes sorties en mer, je préserve les herbiers marins
À la pêche, je respecte les tailles, les saisons  et les quantités de capture
Je ne rapporte pas d’espèces vivantes comme                      souvenir de mes voyages

Je ne rapporte pas d’espèces vivantes comme souvenir de mes voyages

30espèces animales et 36 espèces végétales exotiques sont interdites en France

Si la plupart des espèces exotiques sont incapables de s’adapter à notre climat, certaines au contraire apprécient les conditions et prolifèrent. C’est le cas des espèces exotiques envahissantes. Une fois installées dans un nouveau milieu, elles perturbent l’écosystème et menacent la biodiversité. Parfois même, les conséquences de la prolifération de ces espèces sont si alarmantes qu’elles mettent en danger l’économie locale ou pire, la santé humaine. C’est pourquoi enrayer leur propagation est devenu un enjeu mondial.

 

Pour y contribuer, en tant que voyageur, il suffit de respecter quelques règles simples. On ne rapporte aucune espèce dans ses valises et on nettoie tout son équipement de camping. Sacs, vélos, chaussures, vêtements, tout doit être lavé avant leur retour au pays afin d’éviter que des micro-organismes ou des graines ne jouent les passagers clandestins et ne finissent par affecter la biodiversité. 

 

 

Je ne relâche pas d’animaux exotiques                              ni ne vide mon aquarium dans la nature
Tous les gestes
Réduire ses déchets
Avoir la main verte
Mieux consommer
Prendre l'air
Se mobiliser
Voir plus de gestes