Pour ne pas gâcher,  je n’achète que la quantité dont j’ai besoin
Je profite de la mer sans déranger ses occupants
Lors de mes sorties en mer, je préserve les herbiers marins

Lors de mes sorties en mer, je préserve les herbiers marins

10%de surface en moins pour les herbiers de méditerranée française les 100 dernières années

Les herbiers marins (posidonie, zostères, phanérogames)  sont indispensables à la vie marine. Non seulement ils abritent de nombreuses espèces, constituent une source de nourriture pour les poissons, tortues marines, dugongs et lamantins, permettent un approvisionnement en poissons, protègent les côtes de l’érosion, atténuent la houle, produisent de l’oxygène, purifient l’eau et stockent le carbone. Rien que ça !

 

Or la fréquentation du littoral et des lagons d’outre-mer ne cesse d’augmenter et les mouillages des bateaux peuvent dévaster les herbiers. Au moment de l’ancrage, ils reçoivent un choc important qui peut détruire plusieurs mètres carrés d’herbier. Si vous naviguez, mouillez plutôt dans les zones sableuses. En méditerranée, l’application Donia permet justement aux plaisanciers, pêcheurs et plongeurs de connaître la nature des fonds marins autour d’eux afin d’éviter de mouiller dans les herbiers. Avant de partir, pensez à relever l’ancre à l’aplomb du bateau.

 

Si chacun est un peu plus attentif, c’est la biodiversité qui s’en trouvera préservée et la mer n’en sera que plus belle.

 

 

 

À la pêche, je respecte les tailles, les saisons  et les quantités de capture
Je ne rapporte pas d’espèces vivantes comme                      souvenir de mes voyages
Tous les gestes
Réduire ses déchets
Avoir la main verte
Mieux consommer
Prendre l'air
Se mobiliser
Voir plus de gestes